Lors d’une réunion citoyenne de l’année dernière, un des résidents du Foyer, Jean-Michel, a émis l’idée de commander des bancs à installer dans le parc, pour prendre de l’air et profiter des paysages qui s’offrent à la vue. A la suite d’un échange nourri, cette idée a fait son chemin. C’est ainsi qu’elle a été reprise avec insistance par les autres résidents dont notamment Jean-Claude et Jean-Michel qui connaissent bien ce mobilier.

La commande a duré plusieurs mois avant qu’elle ne soit exécutée et acheminée au Foyer Isambert. A l’ESAT des Cent Arpents, les deux résidents ont longtemps monté ces bancs de chêne au point où le secret de montage est devenu pour eux un simple jeu de gamin ! Encore faut-il garder toute sa tête et rester vigilant tout le long du processus de montage ! La moindre minute d’inattention suffit pour démonter et remonter les bancs ! La précipitation n’est pas recommandée pour un résultat garanti.

En tout cas, les résidents doivent se concentrer pour bien suivre le mode d’emploi. Sylvio, le moniteur atelier stagiaire, a dû canaliser leur énergie pour les empêcher de monter ces dix bancs d’un trait !
Un banc monté, un deuxième puis un troisième et patraque ! L’opération est vite stoppée car il aurait fallu peindre les pièces pour faciliter le montage ! L’appel est alors lancé à d’autres résidents pour qu’ils les passent à la « lasure », les « bichonnent », les laissent sécher pour donner un certain lustre aux bancs !
Les pièces ont fini par être rassemblées et vissées au point de disposer des dix bancs attendus ! Pilotée par Sylvio, Jean-Michel et Jean-Claude, l’opération s’est poursuivie avec la fixation et le scellement des bancs dans le parc à des endroits choisis par eux-mêmes les résidents. Une fois le mobilier complètement monté, nous avons fêté la réussite de cette opération autour d’un pot réunissant les résidents et les professionnels.
Nous remercions l’ESAT Les Cent Arpents pour ce partenariat très constructif et Sylvio pour son encadrement.