Du miel au foyer !

Les apiculteurs de l’Abeille Olivetaine ont placé 5 ruches d’abeilles dans le fond du parc du Foyer. Ces abeilles ont tellement bien travaillé qu’elles offrent à chacune des unités de vie du Foyer Isambert un pot de miel.

Merci aux abeilles et aux apiculteurs de l’Abeille Olivetaine !

Read More

La Parade haute en couleurs

Amorcés en septembre 2015, les ateliers de musique et des costumes se sont tenus régulièrement dans la Maison du gardien et l’espace d’ateliers manuels. Ces activités ont réuni plusieurs résidents les mercredis après-midi. L’atelier musique a permis à Josiane de faire la batterie, de jouer au djembé, en tout cas de sentir les vibrations au-delà de sa surdité. Cette résidente a toujours pris plaisir à la percussion au point où elle pourrait en faire tout le temps ! Elle a le sens du rythme, respectant à la lettre les consignes de l’animatrice. Elle a également le talent d’entraîner toute l’équipe, donnant le tempo, capable d’improviser et de stimuler les autres résidents. Sociable, Josiane est ouverte à tous, avec la « banane », la bonne humeur qui fait du bien aux autres résidents.
Cette ambiance bon enfant a aussi permis aux autres résidents, Christine, Dominique, Gisèle, Muriel, Didier, Christel et Pascale de découvrir et de se familiariser avec les instruments de musique. C’est ainsi que le groupe a commencé à produire des sons harmonieux ou plutôt à reprendre quelques sons familiers.
Par ailleurs, au sein de l’atelier costumes, des tenues originales ont été conçues à partir de divers objets récupérés çà et là, par exemple des alvéoles d’œufs, des bouts de tissus, du carton et bien d’autres supports qui ont été assemblés pour donner lieu à des masques, des costumes, des chapeaux dont le sens tourne autour de l’abstrait.
Pour couronner ce travail de longue haleine, Marie-Paule DUMY a émis l’idée d’organiser à l’occasion de l’assemblée générale de l’Association Isambert-Sagesse une parade des costumes portés par les résidents sur une musique d’Erik Satie dans la salle polyvalente en présence de nombreux invités.
Cette action a pu se déroulée grâce au la direction de Marie-Paule DUMY, musicothérapeute, affectée au Foyer Isambert par la mairie d’Olivet. Sa réussite devrait reconduire l’animation l’année prochaine.

Read More

Des nouveaux bancs

Lors d’une réunion citoyenne de l’année dernière, un des résidents du Foyer, Jean-Michel, a émis l’idée de commander des bancs à installer dans le parc, pour prendre de l’air et profiter des paysages qui s’offrent à la vue. A la suite d’un échange nourri, cette idée a fait son chemin. C’est ainsi qu’elle a été reprise avec insistance par les autres résidents dont notamment Jean-Claude et Jean-Michel qui connaissent bien ce mobilier.

La commande a duré plusieurs mois avant qu’elle ne soit exécutée et acheminée au Foyer Isambert. A l’ESAT des Cent Arpents, les deux résidents ont longtemps monté ces bancs de chêne au point où le secret de montage est devenu pour eux un simple jeu de gamin ! Encore faut-il garder toute sa tête et rester vigilant tout le long du processus de montage ! La moindre minute d’inattention suffit pour démonter et remonter les bancs ! La précipitation n’est pas recommandée pour un résultat garanti.

En tout cas, les résidents doivent se concentrer pour bien suivre le mode d’emploi. Sylvio, le moniteur atelier stagiaire, a dû canaliser leur énergie pour les empêcher de monter ces dix bancs d’un trait !
Un banc monté, un deuxième puis un troisième et patraque ! L’opération est vite stoppée car il aurait fallu peindre les pièces pour faciliter le montage ! L’appel est alors lancé à d’autres résidents pour qu’ils les passent à la « lasure », les « bichonnent », les laissent sécher pour donner un certain lustre aux bancs !
Les pièces ont fini par être rassemblées et vissées au point de disposer des dix bancs attendus ! Pilotée par Sylvio, Jean-Michel et Jean-Claude, l’opération s’est poursuivie avec la fixation et le scellement des bancs dans le parc à des endroits choisis par eux-mêmes les résidents. Une fois le mobilier complètement monté, nous avons fêté la réussite de cette opération autour d’un pot réunissant les résidents et les professionnels.
Nous remercions l’ESAT Les Cent Arpents pour ce partenariat très constructif et Sylvio pour son encadrement.

Read More

La Vannerie au foyer

Les photos prises à l’atelier parlent d’elles-mêmes ! Elles dégagent de nombreuses impressions qui donnent envie d’en faire ! La concentration sur l’objet à fabriquer ! Ne pas se tromper ! Tresser méticuleusement à l’aide des tiges fines et flexibles ! Bien respirer, prendre le temps de manipuler le rotin, lui donner la forme voulue et bien contrôler le tissage pour que l’objet soit conforme à ce qui est souhaité.

Se concentrer c’est à la fois bien réfléchir pour visualiser ce qui est attendu, donc utiliser son cerveau, et savoir se servir de ses mains ! L’adresse ou l’habileté est également présente dans ces photos ! Les « vanniers » se servent de leurs deux mains pour saisir l’objet, l’assouplir, le façonner, l’ « apprivoiser » ou plutôt le dompter pour qu’il se plie à ses exigences. L’habileté manuelle intervient d’une certaine façon parce qu’il faut « se latéraliser », savoir combiner les ordres du cerveau et les mouvements des mains. L’apprentissage ou comprendre et exécuter les consignes de l’intervenant en atelier.

Pour bien mener son activité, pour aller au bout du tissage ou du tressage, les conseils et astuces de celui-ci sont précieux ! Les images rendent compte de l’effort des résidents !

A travers les objets en cours de fabrication, il est fort possible d’imaginer le travail de l’intervenant ! La sérénité, l’enthousiasme qui se dégage de ces photos montre que dans cet atelier il a pu créer une atmosphère chaleureuse, conviviale facilitée par un fond sonore musical, un service de thé ou d’eau fraîche ou encore des visages motivés, souriants et pleins d’enthousiasme et d’ardeur .

Cette ambiance studieuse et décontractée est à l’image de l’intervenant, M. Claude DUBOCLARD. Un homme affable, ouvert avec des qualités humanistes qui feraient de lui un prix Nobel de la Paix ! Bénévole auprès de plusieurs associations culturelles d’Olivet avec sa charmante épouse, Il est toujours prêt à donner son temps pour l’épanouissement de ses congénères. Ne comptant jamais son temps, il est d’un altruisme débordant au point où on se sent bien dans sa compagnie ! Son calme, sa sérénité se retrouve bien dans l’atelier de vannerie ! Les résidents sont simplement heureux d’y être dans un espace où le jugement, la compétition n’ont pas du tout leur place, où l’humilité et la simplicité se sont donné rendez-vous !

Chacun fait ce qu’il peut, ce qu’il veut comme il l’entend ! Chaque résident s’assoit, se lève, s’étire, se rassoit dès qu’il le veut et se remet à l’ouvrage, il peut même copier, imiter le voisin, ou passer la main à un animateur en attendant qu’il aille puiser l’énergie manquante au puits de l’inspiration et de la motivation !

En tout cas, l’atelier de vannerie est un espace énergisant, une source incontestable de « recharge de batteries » pour aller de l’avant ou ne plus tourner en rond. Allez-y voir, vous ne manquerez pas d’en parler autour de vous !

Read More