La médiation animale ou « activité associant l’animal » utilise la proximité des animaux avec l’homme dans diverses thérapies notamment les troubles psychiques, mentaux, ou sociaux ainsi que dans l’accompagnement des personnes en situation de handicap. De nombreuses familles ont chez elles un animal de compagnie. Celui-ci présente des particularités qui peuvent entrer dans le processus thérapeutique.

Des chercheurs soulignent le rôle catalyseur social que peut jouer l’animal envers l’humain. Car en effet, les animaux ont des vertus utiles notamment chez une personne en situation de handicap. Les animaux apaisent les angoisses et les stress. Dans certains cas ils peuvent même aider dans un rôle anti-anxiolytique. Les animaux ont la capacité de procurer joie et amusement. Le contact avec les animaux aide les personnes à retrouver du dynamisme au quotidien. Et apprend la personne à adapter son comportement par exemple à équilibrer la douceur et la force. La médiation animale est un support pour créer des liens entre intervenants professionnels et les personnes en situation de handicap, un support pour communiquer et aborder tout type de sujets qui peut perturber la personne en situation de handicap. Les ateliers de médiation animale stimulent tous les sens de la personne : le toucher, l’odorat, l’ouïe, la vue. Un vrai outil de communication multisensoriel. En général les personnes sont plus posées et plus concentrées.

Depuis plus de 7 ans, un résident pas comme les autres, a élu domicile au foyer Isambert pour tenir compagnie aux résidents : Felix le chat. Sa présence apporte une présence rassurante pour les résidents. Il apaise la tension. Felix est très sociable. Il aime beaucoup le contact avec les humains. Sans se rendre compte les résidents travaillent leur motricité en le caressant. Décidément les meilleurs amis de l’homme restent incontestablement le chien et le chat. Et ce ne sont pas les résidents du foyer qui diront le contraire… Et après les activités de Poney Club, la ferme pédagogique « Le clos des cannes » de Mézières avec les résidents, l’approche du printemps annonce le retour bientôt des biquettes au foyer, après avoir passé l’hiver au chaud, et pour le grand bonheur des résidents.